Du 8 au 11 septembre, découvrez la musique baroque près de chez vous!

Le 6 septembre 2011 par Manon

De jeudi à dimanche prochain, la ville de Rennes vous offre quatre journées consacrées à la musique classique, notamment la musique baroque et aux arts vivants. Pour cette deuxième édition, le festival les Éphémères ne se cantonnera pas qu’à Rennes même. Vous pourrez aussi retrouver ce festival au Tronchet, dans l’agglomération de Saint Malo, à une soixantaine de kilomètres de Rennes, et à l’église de Cesson Sévigné, commune située à l’est de Rennes. Programme.
Jeudi 8 septembre, à l’église de Cesson Sévigné : l’ensemble la Scordatura, constitué de dix-huit chanteurs a capella, dirigé par Christophe Sam (1), directeur artistique du festival, ouvrira le festival en faisant découvrir au public les voix de l’Italie (Voce d’italia) du seizième siècle. A 21 heures, l’ensemble interprète la messe du pape Marcelli (Missa Papae Marcelli, en italien) crée par Giovanni Pierluigi da Palestrina, compositeur italien de l’époque. Les chanteurs enchaîneront avec des motets, courte composition musicale religieuse écrite en latin, écrits par le même compositeur. La Scordatura finira avec un morceau écrit par Caroline Marçot, compositrice du 21ème siècle, In Pace (En paix, en italien).

Vendredi 9 septembre, à l’église Saint Germain, à Rennes : à 21 heures, l’ensemble La main harmonique interprète le Requiem de Johannes Ockeghem, appelé Cogita Mori (Souviens-toi de la mort/de mourir, en latin), compositeur franco-flamant du quinzième siècle. Ce requiem est spécifique car c’est un arrangement du Requiem de la messe catholique romaine.

Samedi 10 septembre :
Au parlement de Bretagne, à Rennes. A 18 heures, Ronan Khalil, claveciniste français, rendra hommage à Louis Couperin, célèbre claveciniste du dix-septième siècle, à l’occasion du 350ième anniversaire de sa mort. Dans son récital, il interprétera aussi des morceaux d’autres clavecinistes du dix-septième siècle : allant de Johann Jakob Froberger, compositeur allemand baroque, à Lelio Rossi, compositeur italien.
A l’église Saint Germain, à Rennes. A 21 heures, l’ensemble Jacques Moderne, dirigé par Joël Suhubiette, jouera des morceaux de Giuseppe Domineco Scarlatti. « De Madrid à Naples » s’intitule la soirée. Cet ensemble vous propose les œuvres musicales Stabat Mater à dix voix et la messe à quatre voix (Messa Quatro Vocum, en italien).

Dimanche 11 septembre, à l’abbaye Notre Dame, au Tronchet, dans l’agglomération de Saint Malo. A 15 heures, Mathilde Viallé jouera des morceaux de Johann Sebastian Bach et Marin Marais à l’aide d’une viole de gambe. Cet instrument de musique est un instrument à cordes et à frettes qui se joue à l’aide d’un archet. A 17 heures, l’ensemble la Scordatura rejoindra Mathilde Vallée à l’abbaye et interprétera le célèbre Stabat Mater écrit par Pergolèse, compositeur italien. A la fin de cette journée, pour conclure la deuxième édition de ce festival à Rennes et dans ses alentours, des dégustations seront proposées au public dans une ambiance conviviale et chaleureuse !

Contact et réservation : 06 27 52 55 97 ou 02 99 67 11 66, billetterie@tourisme-rennes.com, myspace.com/festivallesephemeres.fr

Les tarifs de la billeterie :
Pour l’ensemble Jacques Moderne : Plein tarif : 20 euros Demi tarif : 15 euros
Concert jeune talent Ronan Khalil et Mathilde Vallé : Plein tarif : 10 euros Demi tarif : 5 euros
Pour tous les autres concerts : Plein tarif : 15 euros Demi tarif : 10 euros
Gratuit aux moins de douze ans

Les demi tarifs concernent les personnes de moins de 26 ans, les demandeurs d’emploi (apporter une preuve) et les groupes de sept personnes minimum.

Les points de vente :
Office du tourisme à Rennes, Boutique Harmonia Mund, la place de la Mairie à Rennes et sur le lieu du concert.

A SAVOIR : Jeudi, à 18 heures, à la bibliothèque le Triangle, à Rennes. L’ensemble la Scordatura donnera une conférence de presse chantée, extraite de la messe du pape Marcelli, composé par Giovanni Pierluigi da Palestrina.

(1) Anecdote : Christophe Sam a été étudiant dans la filière de musicologie à Rennes 2.

Texte : Manon DENIAU
Photographie : le festival Les Ephémères

A ECOUTER : Interview de Christophe SAM, directeur artistique du festival Les Ephemères par la Radio Laser.

Laisser un commentaire !

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>